World Open 2009, Kuwait

Published on Sunday, November 1, 2009
 

World Open 2009, Kuwait - Du 1 au 7 Novembre 2009


Premier Tour
1er Nov
Second Tour
2 Nov
Huitièmes
3 Nov
Quarts
4 Nov
Demis
5 Nov
Finale
7 Nov
[1] Karim Darwish (EGY)
17-15, 11-4, 11-7 (30m)
Mansoor Zaman (PAK)
[1] Karim Darwish (EGY)

11-4, 11-5, 9-11, 11-1 (40m)

[29] Saurav Ghosal (IND)
[1] Karim Darwish

11-7, 11-7, 3-11, 11-9 (58m)

[11] James Willstrop


[11] James Willstrop

11/9, 11/5, 11/5 (48m)

[8] Thierry Lincou
[11] James Willstrop


11/5, 11/9, 6/11, 11/9 (79m)


[4] Amr Shabana 


 


[4] Amr Shabana


11/8, 11/8, 11/5 (51 mn)


[3] Ramy Ashour

 

 

 

 

 

[29] Saurav Ghosal (IND)
0-11, 11-6, 11-8, 11-5 (56m)
[Q] Mathieu Castagnet
[11] James Willstrop (ENG)
13-11, 11-7, 11-0 (35m)
[Q] Robbie Temple (ENG)
[11] James Willstrop (ENG)

11-5, 11-5, 11-5 (33m)

[28] Jonathan Kemp (ENG)
[28] Jonathan Kemp (ENG)
11-7, 11-4, 11-5 (25m) 
Arturo Salazar (MEX)
[8] Thierry Lincou
 11-5, 11-7, 11-3 (32m)
[Q] Yasir Butt (PAK)
[8] Thierry Lincou (FRA)

7-11, 11-6, 11-8, 11-1 (45m)

[18] Stewart Boswell (AUS)
[8] Thierry Lincou

 11-2, 11-8, 4-11, 11-6 (53m)

[15] Alister Walker
[18] Stewart Boswell (AUS)
11-8, 12-10, 11-6 (39m)
[Q] Scott Arnold (AUS)
[15] Alister Walker (ENG)
11-6, 11-6, 6-11, 11-5 (49m)
Mark Krajcsak (HUN)
[15] Alister Walker (ENG)

11-7, 11-7, 7-11, 11-9 (69m)

Renan Lavigne (FRA)
[30] Shahier Razik (CAN)
11-9, 9-11, 11-5, 11-3 (71m) 
Renan Lavigne
[4] Amr Shabana (EGY)
 11-6, 11-5, 11-6 (32m)
[Q] Shaun le Roux (ENG)
[4] Amr Shabana (EGY)

11-8, 11-8, 11-6 (37m)

[24] Omar Mosaad (EGY)
[4] Amr Shabana

11-9, 11-6, 11-8 (44m)

[22] Daryl Selby
[4] Amr Shabana


11/1, 11/5, 11/9 (39m)


[9] Wael El Hindi
[24] Omar Mosaad (EGY)
11-9,10-12,11-6,9-11,11-8 (62m) 
Abdullah Almezayen (KUW)
[12] Azlan Iskandar (MAS)
11-6, 11-4, 11-2 (39m)
Aaron Frankcomb (AUS)
[12] Azlan Iskandar (MAS)

11-7, 7-11, 9-11, 11-7, 11-8 (135m)

[22] Daryl Selby (ENG)
[22] Daryl Selby (ENG)
11-8, 11-6, 11-6 (38m)
[Q] Stephen Coppinger (RSA)
[6] David Palmer (AUS)
 11-5, 11-4, 11-6 (39m)
[Q] Julien Balbo
[6] David Palmer (AUS)

14-12, 12-10, 11-7 (45m)

[25] Tarek Momen (EGY)
[25] Tarek Momen

10-12, 11-6, 11-7, 11-6 (61m)

[9] Wael El Hindi
[25] Tarek Momen (EGY)
11-9, 11-3, 11-6 (22m)
Ben Ford (ENG)
[9] Wael El Hindi (EGY)
9-11, 11-8, 11-3, 9-11, 11-6 (85m)
Stéphane Galifi (ITA)
[9] Wael El Hindi (EGY)

11-7, 11-7, 11-7 (39m)

Amr Swelim (ITA)
[26] Joey Barrington (ENG)
11-8, 12-10, 11-9 (53m)
Amr Swelim (ITA)
[21] Hisham Ashour (EGY)
6-11, 10-12, 11-6, 11-8, 11-5 (54m)
Chris Simpson (ENG)
[21] Hisham Ashour (EGY)

13-11, 12-10, 11-9 (44m)

[10] Adrian Grant (ENG)
[21] Hisham Ashour

11-6, 11-5, 8-11, 11-9 (57m)

[7] Peter Barker
[7] Peter Barker

11/8, 11/3, 9/11, 11/8 (52m)


[3] Ramy Ashour





[3] Ramy Ashour



11/5, 11/9, 12/10 (52m)



[2] Grégory Gaultier
 
[10] Adrian Grant (ENG)
 11-7, 11-6, 11-6 (36m) 
Chris Ryder (ENG)
[19] Olli Tuominen (FIN)
11-6, 11-7, 11-9 (40m)
[Q] Martin Knight (NZL)
[19] Olli Tuominen (FIN)

11-5, 11-4, 11-2 (31m)

[7] Peter Barker (ENG)
[7] Peter Barker (ENG)
11-7, 11-2, 12-10 (37m)
[Q] Nicolas Mueller (SUI)
[17] Aamir Atlas Khan (PAK)
11-9, 11-9, 11-5 (34m)
Simon Rosner (GER)
[17] Aamir Atlas Khan (PAK)

11-6, 8-11, 11-2, 11-5 (52m

[14] Laurens Jan Anjema (NED)
[14] Laurens Jan Anjema

11-5, 7-11, 11-5, 11-7 (47m)

[3] Ramy Ashour
[14] Laurens Jan Anjema (NED)
15-13, 11-6, 11-5 (34m)
[Q] Rasmus Nielsen (DEN)
[23] Miguel Angel Rodriguez (COL)
11-5, 11-6, 15-13 (57m)
Omar Abdel Aziz (EGY)
Omar Abdel Aziz (EGY)

12-10, 11-8, 11-3 (39m)

[3] Ramy Ashour (EGY)
[3] Ramy Ashour (EGY)
13-11, 0-0 rtd (11m) 
Jorge Ferreira (MEX)
[20] Cameron Pilley (AUS)
11-6, 11-4, 12-10 (39m)
[Q] Joe Lee (ENG)
[20] Cameron Pilley (AUS)

9-11, 8-11, 11-3, 11-4, 11-3 (68m)

[16] Mohamed El Shorbagy (EGY)
[20] Cameron Pilley

 11-6, 11-3, 11-2 (35m)

[5] Nick Matthew
[5] Nick Matthew


 8/11, 11/8, 2/11, 11/6, 11/4 (83m)


[2] Grégory Gaultier
[16] Mohamed El Shorbagy (EGY)
11-7, 11-5, 11-3 (25m)
[Q] Mohd Nafiizwan Adnan (MAS)
[27] Davide Bianchetti (ITA)
15-13, 11-6, 6-11, 11-2 (85m) 
[Q] Yann Perrin
[27] Davide Bianchetti (ITA)

11-2, 11-3, 11-6 (30m)

[5] Nick Matthew (ENG)
[5] Nick Matthew (ENG)
 11-6 rtd (12m)
[Q] John Rooney (IRL)
[31] Tom Richards (ENG)
11-7, 7-11, 11-2, 11-0 (36m)
[Q] Arthur Gaskin (IRL)
[31] Tom Richards (ENG)

7-11, 11-4, 11-4, 11-9 (53m)

[13] Ong Beng Hee (MAS)
[13] Ong Beng Hee

11-4, 11-5, 11-9 (42m)

[2] Grégory Gaultier
[13] Ong Beng Hee (MAS)
14-12, 6-11, 11-6, 11-8 (68m)
Ali Anwar Reda (EGY)
[32] Julian Illingworth (USA)
11-5, 11-8, 12-10 (46m)
Kashif Shuja (NZL)
[32] Julian Illingworth (USA)

11-3, 11-8, 8-11, 11-3 (50m)

[2] Grégory Gaultier (FRA)
[2] Grégory Gaultier
11-2, 11-5, 11-7 (27mn)
[Q] Alan Clyne (SCO)

5 novembre 09 - Demi-finales :

[3] Ramy Ashour (Egy) bat [2] Grégory Gaultier (Fra)
11/5, 11/9, 12/10 (51mn)

"L'arbitrage n'a vraiment pas été en ma faveur, vraiment incroyable, pas un seul "no let" en ma faveur, tellement injuste.

Je me suis senti lent dès le début, mais non, à la fin du deuxième, je ne me suis pas fait mal, j'ai glissé, c'est tout.

Je suis très déçu, mais je ne veux plus penser à ce tournoi... On passe à autre chose...

Greg Gaultier


La demi-finale de Greg débute en retard, le match de SHABANA et WILSTROP ayant duré 1 heure 20mn environ.

Au tout début du jeu, Greg applique à la lettre la stratégie mise en place en amont du match, c’est-à-dire, ne pas croiser de balles de l’avant pour éviter les interceptions volées de ASHOUR et de jouer le plus possible en parallèle, tout en prenant un maximum de volées pour cantonner l’Égyptien en fond de court, et ainsi le sortir de sa zone de confort.

Cependant, au bout de quelques échanges, on s’aperçoit que Greg n’est pas explosif dans son premier pas, comme il l’était la veille, ce qui fait sa force d’habitude. Du coup, il arrive plus tard sur les balles basses de l’Égyptien, et ne peut pas contrer efficacement.

Greg sort du schéma tactique choisi, il se met à attaquer devant avant d’avoir suffisamment construit, il croise beaucoup trop souvent et se fait contrer très souvent. De plus ASHOUR commet beaucoup moins de fautes directes que lors de ses matches de 1/8ème et de ¼ de finale. Greg concède le premier jeu assez sèchement.

Le second jeu démarre de façon beaucoup plus positive pour Greg, il retrouve son schéma tactique, et domine le T en obligeant ASHOUR à de nombreuses diagonales. 

Puis, alors qu’il mène 9/4, Greg semble accuser la fatigue mentale et physique que lui a imposé le match de la veille, et petit à petit, ASHOUR remonte au score, il est dévastateur dans ses attaques à l’avant et empoche 7 points d’affilée.

Dans le Troisième, Greg courageusement repart au combat, s’emploie à retrouver la tactique qui lui avait permis de neutraliser son adversaire dans le second jeu, et mène de nouveau à la marque. Cependant, son avance est moins nette que lors du jeu précédent, et à chaque fois qu’il prend quelques points d’avance, ASHOUR recolle au score. 

Cela se vérifie depuis une égalité à 5 partout jusqu’à la fin du jeu. Greg, qui se fait distancer sur la fin de jeu pour se voir mené 10/8, réussira à sauver 2 balles de match, pour provoquer le tie-break, mais s’inclinera finalement 12/10. 

La durée de son quart de finale et surtout son intensité physique et mentale ne lui pas permis de renouveler la même qualité de performance que la veille.

On trouvera une consolation, certes maigre, que Greg n’était vraiment pas loin de s’imposer contre le joueur le plus dangereux en attaque de la planète squash, alors qu’il n’a joué qu’à environ à 75% de ses moyens.

André Delhoste


novembre 09 - 1/4 de finale :

[2] Grégory Gaultier (Fra) bat [5] Nick Matthew (Eng) 

8/11, 11/8, 2/11, 11/6, 11/4 (83m)


novembre 09 - 1/4 de finale :

Gros soulagement quand Greg s’impose en 5 jeux et 83mn. Le match se termine à minuit 25 et nous commençons la récupération à l’hôtel seulement à 1 heure du matin. La clé tiendra à la qualité de récupération, donc sommeil et massages.

Le match démarre sur une grosse intensité, les échanges sont très disputés, la stratégie consiste à contenir l’Anglais à l’arrière du court pour éviter qu’il s’installe à la volée, ce qu’il affectionne et là où il est le plus dangereux. 

Dans le début de jeu, c’est Greg qui domine le T, et s’impose devant 
MATTHEW. Cependant l’Anglais est en grande forme physique, la plupart des attaques de Greg subissent des contres incroyablement efficaces. Malgré une avance de 3 points à 8/5, Greg change de stratégie, attaque trop tôt quand MATTHEW est devant lui, et il accumule les fautes directes qui lui coûtent le jeu.

Dans le second, Greg reprend le même fil conducteur que dans le début du premier jeu et prend le large au score. Cette fois il serre le jeu lorsque MATTHEW fait le forcing pour recoller à la marque, et il égalise à un jeu partout.

Mauvais début de 3ème jeu pour Greg qui accumule les fautes directes et semble accuser un sérieux coup de fatigue. MATTHEW en confiance, en profite et continue à mettre une grosse pression physique, et Greg concède le jeu 11/2.

Mauvais départ de Greg dans le 4ème jeu, il semble s’enfermer dans un même schéma tactique qui ne pose pas assez de problèmes à son adversaire, Greg croise trop souvent, surtout en attaque, et se fait souvent intercepter. Petit à petit, Greg retrouve les bonnes solutions tactiques en construisant de nouveau le long du mur, et au fur et à mesure fait reculer MATTHEW, l’éloignant ainsi de plus en plus du T. 

Les 2 joueurs semblent souffrir physiquement, les échanges étant non seulement très longs mais aussi très intenses. Greg semble retrouver un peu plus de fraîcheur en milieu de jeu, et malgré la fatigue met un coup d’accélérateur pour égaliser à 2 jeux partout.

Retour à la case départ, tout restant à faire sur le dernier jeu. Un soulagement sur le banc Français (Matthieu BENOÎT, Philippe MACARY, le kiné, et moi-même) lorsque nous décelons les premiers réels signes de fatigue de MATTHEW, qui n’avait commis que 4 fautes directes sur les 4 premiers jeux, et qui en concède 2 sur les 4 premiers points du 5ème jeu.

De plus, le plus gros du match s’étant déroulé sur le côté revers, où jusqu’alors les deux adversaires rivalisaient de précision en largeur de balle, MATTHEW prend l’angle du frontal et du latéral plusieurs échanges de suite, ce qui ouvre le court à Greg, qui l’agresse immédiatement, ce qui finit d’épuiser l’Anglais. 

Greg mène rapidement à la marque, en confiance, il attaque plus souvent et ses coups sont plus fluides et donc plus précis. Malgré un dernier sursaut d’orgueil de MATTHEW, l’affaire semble entendue, tellement Greg donne l’impression de maîtriser son sujet. Ca y est, il l’a fait, il a battu le joueur le plus physique du monde, en remontant d’un déficit de 2 jeux à 1, ce qui lui faisait défaut il n’y a pas encore si longtemps. 

En tous cas, un match de titans.

André Delhoste


Le troisième était nul, j'ai complètement perdu ma concentration. Alors, mentalement, je l'ai planté dans la poubelle, et je suis reparti de zéro, je savais que je pouvais le faire, je sais que je peux tout faire, il fallait simplement que je reste concentré....

Une fois que je me suis retrouvé en tête du 5ème, j'ai appuyé sur l'accélérateur, sans lâcher un point. Je voyais bien que Nick était fatigué, alors, je me suis arraché.

Le Squash, c'est vraiment tout dans la tête, et entre nous deux, c'est vraiment une bataille mentale à chaque fois. Et aujourd'hui, c'est moi qui l'ai gagnée...

Greg Gaultier


3 novembre 09 - Huitièmes de finale :

[2] Grégory Gaultier bat [13] Ong Beng Hee (Mas)
11-4, 11-5, 11-9 (42mn)

Le match démarre sur un rythme assez lent, Greg s’applique à trouver de bonnes longueurs, repoussant Beng Hee sur la vitre arrière. Cependant, la cadence du Malaisien empêche Greg d’accélérer le jeu, et du coup, il n’a pas souvent d’ouvertures pour rentrer ses frappes courtes, qui font d’habitude si mal à ses adversaires.

Le second jeu se passe selon le même scénario que le premier, Greg s’impose facilement sans faire grand chose d’extraordinaire.
Dans le troisième jeu, BENG HEE varie nettement plus les rythmes et surprend Greg qui commet quelques fautes et se retrouve mené au score. Il se reprendra à partir du milieu du jeu, pour, petit à petit, refaire son retard. Le jeu s’anime sur les derniers points du match, et Greg trouve enfin quelques bonnes attaques et conclut 11/9.

Thierry et Greg sont donc en ¼ de finale contre les 2 Anglais, WILLSTROP et MATTHEW. Nous nous attendons à 2 matches au couteau, mais le moral étant au beau fixe, toutes les conditions semblent réunies pour atteindre les demi-finales.

Dernier match de la journée qui débute avec 30mn de retard. Greg démarre très bien alternant d’excellentes longueurs qui lui permettent de s’ouvrir le court rapidement ce qui lui permet de conclure tôt les échanges en variant frappes courtes, amortis et volées amorties.

Dans le second, ILLINGWORTH entreprend de ralentir les échanges et sort Greg du rythme qu’il avait pu imprimer dans le premier jeu. De plus Greg perd un peu de sa longueur, et amène l’Américain à l’avant du court avant de l’avoir décalé autant que lors du début de match. Il s’adjuge cependant ce 
second jeu sur le score de 11/8.

Dans le troisième jeu, Greg a un coup de fatigue, et pour ne rien arranger, ILLINGWORTH rentre 6 coups gagnants de grande qualité, et alterne ses attaques avec des balles lentes et hautes qui empêchent Greg de mettre de la cadence. 

Ayant une longueur médiocre, Greg s’emploie à revenir au score, mais en dépit de 3 balles de jeux sauvées, il concède ce troisième jeu sur une faute directe en amorti croisé.

Dans le quatrième jeu, Greg imprime dès le début un rythme nettement plus soutenu que lors des 2 jeux précédents et il retrouve la longueur qu’il possédait lors du premier jeu.

 ILLINGWORTH, commence à accuser le coup, et la pression que lui met Greg ne lui permet plus de rentrer de coups 
gagnants. Le score défile rapidement et Greg empoche ce quatrième jeu 11/3.

André Delhoste


2 novembre 09 - Second Tour :

[2] Grégory Gaultier bat [32] Julian Illingworth (Usa)
11-3, 11-8, 8-11, 11-3 (50m)

 

J'ai fait un bon match, Julian a très bien joué et a rentré beaucoup de coups gagnants.

Ce genre de match va me permettre de bien rentrer dans le tournoi, sachant que j ai dû me bouger pour gagner!

Sinon tout va bien, aucun souci pour ma part.

Greg Gaultier


1er Novembre 09 - Premier Tour :

[2] Grégory Gaultier bat
[Q] Alan Clyne (SCO)
11-2, 11-5, 11-7 (27mn)

J'ai bien attaqué mon premier tour, j ai essayé d'être sérieux et mettre en place mon jeu, de m'adapter au court, je voulais bouger un petit peu aussi.


J'ai trouvé de bonnes longueurs, aujourd'hui j'ai bien senti la balle, je suis content les choses se mettent en place la chaleur m'a pas trop gêné.

Voilà en gros pour cette première journée,

Greg Gaultier


Je n’arrive sur le court vitré que lorsque Greg mène déjà 1/0 et 6/2 dans le second, ce qui ne me laisse pas grand chose à dire sur ce match.

Le peu de match que j’ai vu, Greg semblait dominer son sujet, sur un court vitré qui malgré la chaleur ambiante permet quand même de rentrer des attaques très difficiles à renvoyer à l’avant du court.
Dans le troisième jeu, Greg n’a pas tenté de courir inutilement sur des balles difficiles de CLYNE, ce dernier glissant très souvent, parfois de manière dangereuse.

Il semble que la combinaison du parquet fraîchement peint, du sable et de l’humidité ambiante (le court étant situé en plein air) le rende particulièrement glissant. Espérons que la peinture séchant chaque jour, le parquet soit de plus en plus convenable.

Voilà pour conclure le premier jour, 50% de nos représentants qui passent le premier tour, satisfaction pour Renan qui bat une tête de série, et petite déception pour Yann et Mathieu, qui bien que outsiders sur leur match respectifs, ont trouvé une partie de la solution pour battre leur adversaire, une partie seulement malheureusement.

André Delhoste

Facebook