PRINCE ENGLISH GRAND PRIX 2007

Published on Tuesday, September 4, 2007
  

PRINCE ENGLISH GRAND PRIX, Birmingham - Du 4 au 9 Septembre 2007 


Round One
06 Sep 
Quarts
07 Sep
Demis
08 Sep
Final
09 Sep
[1] David Palmer (Aus)
7/11, 8/11, 11/6, 11/4, 11/9 (98m)
[Q] Daryl Selby (Eng)
David Palmer
15/13, 11/4, 11/8 (54m)
Nick Matthew
David Palmer
11-9, 8-11, 6-11, 11-2, 11-9 (95m)

James Willstrop
James Willstrop

11/8, 11/8, 9/11, 7/11, 11/3 (77m)

Thierry Lincou
[5] Nick Matthew (Eng)
 11/7, 11/4, 11/1 (42m)
Cameron Pilley (Aus)
[4] James Willstrop (Eng)
13/11, 11/8,11/6 (48m)
[LL] Bradley Ball (Eng)
James Willstrop
6/11, 11/7, 11/5, 11/3 (56m)
Peter Barker
[8] Peter Barker (Eng)
11/6, 11/8, 11/8 (57m)
Alister Walker (Eng)
[Q] Jan Koukal (Cze)
 8/11, 11/5, 7/0 rtd (23m)
[7] Lee Beachill (Eng)

Lee Beachill
9/11, 11/6, 6/11, 11/5, 11/8 (64m)
Thierry Lincou

Thierry Lincou
 3-11, 11-8, 11-9, 6-11, 11-5 (87m)
Grégory Gaultier
Jonathan Harford (Eng)
11/4, 11/4, 11/6 (29m)
[3] 
Thierry Lincou (Fra)
[Q] Davide Bianchetti (Ita)
12/10, 12/10, 11/8 (82m)
Alex Gough (Wal) *
Davide Bianchetti 
11/8, 12/14, 11/8, 11/7 (68m)
Grégory Gaultier
[Q] Tarek Momen (Egy)
11/5, 11/4 rtd (24m)
[2] 
Grégory Gaultier (Fra)

7 septembre, Demie de Final : 

[3] Thierry Lincou bat [2] Grégory Gaultier 
3/11, 11/8, 11/9, 6/11, 11/5 (87mn)

Difficile !

Mais bon, il est clair que jamais les matches entre les deux tops joueurs français se seront jamais des parties de plaisir, hein ? Alors, on va pas en faire un fromage, mais en résumé, c'est un match que les arbitres n'auront certainement pas aidé à simplifier...

Niveau squash, le Patron est de retour, enfin presque. S'il était à 75% hier, aujourd'hui, il était à 90. Bonne précision de balles sur le revers, même si le Kid était encore meilleur que lui dans ce département sur quelques balles, très bons lobs et boast d'attaque, toujours une excellente forme physique, bouge bien et vite, et niveau concentration, beaucoup, beaucoup mieux.

Greg, toujours aussi impressionnant de vitesse d'exécution de coups, il semble être dans un rythme à 50 à l'heure, et zoom, il te sort un coup moitié Jonathan Power, moitié Ramy Ashour, saupoudré d'un "Gaultier's touch" si caractéristique : je vous fiche une bonne rouste, mais sans bouger une oreille... Incroyable...

Pour les arbitres, un plaque blanche (donc, de la couleur de la balle), leur rend la tâche difficile, plus, ils ont des gens devant (les places n'ont pas été gardées libre devant eux, comme il se devrait). Résultat, par deux fois, Greg verra la balle faute, Thierry, pas en position de juger, rend la balle à son coéquipier. Ce qui les forcent tous les deux à sortir de la compétition, et de redevenir potes. Difficile à gérer...

Et puis une grossière erreur d'arbitrage, à 9/8 pour Greg au 3ème. Thierry, seul au milieu du court, se tord la cheville, le genou lâche, il arrive trop tard sur la balle, et demande un let. Qu'il le demande, pourquoi pas. Mais qu'il l'obtienne...???

Greg, très logiquement, nous pète les plombs, et totalement déconcentré, perd le jeu. Il revient au 4ème, survolté comme seul lui sait le faire, l'intensité des balles est hallucinante, ça volleye comme en finale de Wimbledon.

Puis à la fin du jeu, Greg nous sort un joli petit rot qui fait rigoler tout le monde, lui compris, et semble détendre l'atmosphère.

Mais au 5ème, Greg, toujours en pétard, ne semble pas capable de se remettre la tête dans le match, et Thierry, lui, continue à travailler dur pour gagner point après point. A 7/4, Greg a lâché mentalement, et arrête de se battre.

Il râlera encore un peu après le match, pour ensuite, très sportivement comme le vrai professionnel qu'il est, aller s'excuser auprès des arbitres, qui ont accepté ses excuses. 

Pour conclure, plus de peur que de mal. Il y a des jours où les émotions, on and off court, prennent le dessus. Ca arrive.

Allez, on passe à autre chose...

Fram Gommendy


7 septembre, quarts de Final : 

[2] Grégory Gaultier bat [Q] Davide Bianchetti (Ita) 
11/8, 10/11(2-4), 11/8, 11/7 (68mn)


"Davide a très bien joué. En plus, c'est vrai que c'était dur de jouer aussi tard...

C'était très dur, je n'étais pas à mon top, alors, j'ai couru, couru, couru, et couru....


6 septembre, Jour 1 : Grégory Gaultier bat [Q] Tarek Momen (Egy)
11/5, 11/4 rtd (24mn)

"Je suis venu ici pour reprendre la compétition, et me comparer aux autres joueurs après l’entraînement que nous venons de faire.

Quand j’ai joué les Super Series finals, je n’étais pas prêt au niveau squash, j’avais fait beaucoup de fitness, mais pas assez de spécifique squash. Alors que là, j’ai fait beaucoup de travail sur le court.

Maintenant, je m’entraîne avec Wael, qui va aussi vivre dans mon appart, parce qu’à Aix, je n’ai personne pour jouer, que Thierry une fois par semaine, et des juniors le reste du temps. Alors, Wael a l’air de bien apprécier nos entraînements, je pense qu’il progresse lui aussi…



Facebook